Pour ce bulletin du mois de juin je voudrais vous parler d’un chakra secondaire que j’appelle le chakra lilas. Ce chakra est d’une couleur mauve rosé qui se situe à mi-chemin entre le chakra violet (7e chakra) qui est au sommet de la tête et le chakra magenta qui est situé et contenu dans le rayonnement du 7ème chakra, à environ 40/50cm au-dessus de la tête. La fréquence magenta est une haute vibration qui nous permet d’accéder au saut quantique, on pourrait dire que c’est le saut quantique lui-même et l’essence de l’Initiation.

A chaque fois que nous accédons au cours de notre vie à un changement de conscience, lorsque nous acceptons un changement de paradigme, une grande transformation dans notre vie, cela se produit dans la sphère de résonnance de la fréquence magenta. On peut dire aussi que l’essence du mot transformation est en résonance avec le chakra magenta. Le chakra violet (7èm chakra) est la porte du haut du corps qui nous permet d’accéder à notre liberté de conscience. Cette liberté peut nous amener à inclure cette grande transformation magenta et la fréquence lilas est un stade intermédiaire de ce chemin.

Que signifie un blocage à ce chakra lilas ? Notre élan vers la transformation est présent, mais il est entravé. Nous n’arrivons pas à accéder au chakra magenta et à véritablement enclencher le changement voulu. Les personnes, nombreuses en ce moment, qui ont un blocage au chakra lilas ont souvent l’impression qu’un obstacle extérieur les empêche de réaliser ce qu’elles cherchent à réaliser. Nous considérons alors que c’est la faute d’une personne, d’une institution, de la crise en cours, etc.

Je vous rappelle cependant que tous les blocages de nos chakras viennent exclusivement de notre propre fait, et nous essayons alors de trouver des coupables car c’est ce qu’il y a de plus facile …Profondément et subtilement, il n’y a pas de coupables extérieurs, il y a juste un responsable : c’est nous-même.

Lorsque je donne mes formations de lithothérapie bioénergétique j’aime expliquer ainsi le décodage des chakras, à l’aide du test couleur ou du scan bioénergétique : que cherchons-nous vraiment ? Comme avec le CLUEDO on cherche 1. Un assassin 2. Un lieu et 3. une arme = solution 1. L’assassin c’est toujours nous 2. Quel chakra et donc quelle capacité est bloquée ? 3. L’arme est le mode du blocage, émotionnel, mental etc. et la solution est trouvée avec la pierre qui fonctionne pour le 2. Et le 3.

Ce mois-ci je vous conseille de travailler avec la phosphosidérite. Son nom provient de sa composition : du phosphore et du fer (du grec sideros). Ses couleurs vont du lilas rosé au lavande bleuté avec des traces jaunes. C’est une pierre diffusée assez récemment, et on la trouve en Amérique du Sud, principalement au Pérou et au Chili. C’est une pierre qui a un effet d’une grande douceur, elle élève la vibration lentement et nous accompagne avec patience à dépasser les limites que nous avons placé inconsciemment vers notre connexion à notre être multidimensionnel. Notre conscience subtile aspire à notre évolution et transformation, la vie nous invite avec ses épreuves et ses multiples occasions à suivre de nouvelles voies, mais des limites ont tendance à surgir à l’intérieur de nous qui se transforment rapidement en peurs d’accueillir ces chemins qui s’ouvrent à nous. C’est dans cet espace situé entre violet et magenta, que ces doutes et ces peurs peuvent s’insinuer et tout bloquer.

La Phosphosidérite travaille dans cet intervalle de fréquences, elle restitue de la fluidité et décloisonne ce passage, la voie d’accès vers de nouvelles perspectives. C’est un peu comme si nous accédions à une terrasse panoramique et que nous puissions enfin avoir un aperçu plus global de la situation que nous vivons. Avec sa délicatesse, la phosphosidérite nous montre que cette prétendue impossibilité est juste une densification de nos peurs de liberté et d’évolution. Elle nous aide à accepter de réouvrir et de manifester plus d’espace pour de nouvelles aventures que nous avions déjà entr’aperçues, mais dont l’horizon s’était voilé. Nous vivons une époque pleine de contraste, avec d’un côté des destructions, des limitations et des rigidifications de la société et de l’autre de nouveaux espaces du possible qui demandent toujours à être ouverts …

Qui le fera ? Ceux qui travaillent dans leur coin à sécuriser leur zone de confort ou ceux qui sont prêts à risquer l’inconfort pour trouver d’autres espaces d’expression de l’humain ? Ca ne tient qu’à chacun de nous de déployer nos rêves et de les concrétiser dans notre vie. Avec la phosphosidérite nous pourrons alors accéder à notre zone transpersonnelle et remettre en mouvement de nouvelles énergies qui vont proposer un autre futur que celui qui est vu et projeté par l’œil qui n’a pas de ciel : le 6ème chakra. Un 6e chakra coincé* entre l’impossibilité de se connecter à sa vérité (5ème chakra) et la difficulté de se connecter aux possibilités plus vastes et créatives conférées par le 7e chakra et le chakra magenta.  Notre futur est paradoxalement entre nos mains, surtout si nous acceptons d’abandonner notre volonté de le contrôler et si nous manifestons grâce à la profondeur et à l’ouverture de notre conscience des perspectives autres, plus naturelles et respectueuses de tous les êtres.

Si vous vous êtes déjà lancés dans une grande phase de transformation, outre la phosphosidérite, je vous conseille de vous faire accompagner par la synergie d’élixirs minéraux L’INSTANT MAGENTA. Ce composé est une synergie de 5 pierres qui unissent leurs signatures vibratoires pour vous accompagner dans tous les moments de transition. La cobaltocalcite calme la peur du changement, la tugtupite accompagne la transmutation de l’être global en connectant le cœur au chakra magenta, la stichtite/serpentine aide à intégrer les émotions liées à la transformation, l’obsidienne dorée favorise l’alignement de nos forces sous-jacentes avec la puissance de la transmutation et enfin la spinelle noire donne le dernier élan pour franchir le pas avec courage et détermination. Utilisation : cure de deux à trois semaines consistant en deux à quatre pulvérisations directement dans la bouche ou dans un verre d’eau, 4 fois par jour.

Je vous souhaite un mois de juin lumineux et plein de nouvelles perspectives enthousiasmantes.

 

Paris 30 mai, Regina Martino

 

Centre Rayon Magenta

inscription gratuite

disponible

en boutique et sur notre site 

http://www.bols-de-cristal.paris

LE site pour comprendre l'utilisation des bols de cristal et des diapason

Version imprimable | Plan du site
© association Rayon Magenta