Bulletin Lithothérapie bioénergétique mars 2020

Par Regina Martino

Nous sortirons bientôt de l’hiver et les énergies tempétueuses de mars commencent à nous bousculer d’une autre manière que les planètes lentes durant les derniers trois mois. Mais avant de nous lancer dans de nouvelles énergies propulsives et printanières tournons un dernier regard vers le fond de nous-mêmes, histoire de nous sentir prêts, de préparer notre esprit à lâcher les amarres.

Pour ce mois de mars je voulais partager avec vous une délicieuse découverte récente, une pierre rare pour le moment, qui nous vient d’Indonésie : le bois opale. Cette pierre, comme le bois silicifié, provient de la lente transformation du bois des arbres fossiles en silice. La différence est que lors de la pétrification le bois opale n’a pas eu le temps de cristalliser et il est resté « opale ». Il existe d’autres variétés de bois opale, en Bulgarie par exemple, mais la magnifique variété qui provient d’Indonésie est vraiment particulière. C’est une pierre qui arbore, en plus des classiques couleurs bois, beiges, brun et noir, la couleur turquoise qui lui donne esthétiquement un grand charme. Ce n’est pas seulement son mélange de couleurs qui est unique, mais aussi son effet bioénergétique qui se démarque de façon étonnante. Le bois fossile en général est une pierre qui nous connecte à nos racines généalogiques, à nos forces profondes liées à l’inconscient familial. Ce lien se fait directement de façon douce, nous prenons conscience du besoin de retrouver une relation avec ces forces qui nous appartiennent même si nous les refusons. Avec l’aide du bois opale nous pouvons parcourir le même chemin, retrouver l’accès à ces endroits peu fréquentés de notre être, une résonnance qui se fera toujours avec une grande douceur, avec encore plus de fluidité.

Les opales contiennent de plus grandes quantités d’eau dans leur composition que d’autres pierres, c’est pourquoi nous les ressentons comme des pierres presque vivantes. L’eau des opales entre en résonnance avec notre plan émotionnel, nous montre ces fils subtils qui unissent l’énergie vitale aux émotions. Si nous prenons du bois opale nous serons capables d’écouter la circulation des émotions qui proviennent des plans les plus profonds et dissimulés de notre énergie. De plus, le bois opale Indonésien, avec ses veines de couleur turquoise, nous permet de faire la connexion entre notre capacité à l’empathie et nos mémoires ancestrales et familiales. L’effet de cette pierre est extraordinaire car il nous montre ce que notre plan mental ne croit pas possible. Le bois opale nous démontre que notre champ énergétique n’a pas besoin de toujours analyser, de recourir à des interprétations psychologiques pour créer des liens intentionnels afin que certaines vérités et émotions inconscientes se révèlent.

Accompagner les êtres à faire des connexions est propre à l’énergétique, bien qu’en ce moment j’entends beaucoup d’exhortations à couper les liens toxiques avec sa famille. C’est une aberration, et je ne me lasserai jamais de le répéter. Nous sommes en vie grâce aux liens parentaux qui nous ont mis au monde et grâce à toutes les générations qui nous ont précédées. Si nous ne pouvons pas être en relation avec cette généalogie, nous n’avons pas d’énergie pour bâtir notre existence personnelle. Retrouver une aisance énergétique avec le plan transgénérationnel est une condition de base pour se sentir soutenu dans notre cheminement. J’ai étudié les constellations familiales avec l’école Hellinger et ce chemin d’apprentissage qui dure pour moi depuis quatre ans a davantage consolidé mes intuitions sur les mémoires généalogiques énergétiques qui avaient surgis lors de mon parcours de Bioénergéticienne depuis quinze ans.

Accompagner les êtres à s’accorder avec leur destin, leurs chakras, avec leurs ressources. D’où viennent nos ressources, quelles en sont les origines…Les profondeurs qui nous habitent sont multiples, la multiplicité transgénérationnelle des êtres nous habite. Si nous refusons la diversité et la richesse de ces apports nous risquons de passer une vie perdue dans le vain espoir et l’attente d’une force extérieure venue d’en haut pour nous soutenir. Les soutiens énergétiques d’en bas sont le miroir de ceux d’en haut, mais les forces d’en bas viennent avant car ce sont elles qui nous enracinent. Remettre à sa juste place la considération à l’égard de ceux qui nous ont précédés nous restitue un élan pour nous diriger vers le haut, et ainsi manifester notre unicité.

Méditer avec du bois opale est un voyage de réintégration fluide des émotions oubliées de notre héritage. Cela permet de retrouver une empathie émotionnelle avec cette partie de notre conscience, de faire la paix avec la peur d’accueillir, de réharmoniser notre être entre les racines et le cœur. Il se peut que des émotions oubliées se frayent un chemin et nous éblouissent avec leur puissance, ou alors qu’elles surgissent alors qu’elles n’osaient pas se dévoiler tout en nous rongeant en silence. Un peu de courage est parfois nécessaire pour dégivrer nos profondeurs, mais le soutient inébranlable de notre force sous-jacente est le précieux cadeau que nous allons recevoir en retour.

Que les chemins obscurs du chakra bordeaux conjoint au chakra turquoise constituent pour vous un voyage enrichissant durant ce mois de mars à l’aube du printemps.

Paris 4 mars

 

 le nouveau Centre Rayon Magenta

http://www.bols-de-cristal.paris

LE site pour comprendre l'utilisation des bols de cristal et des diapason

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© association Rayon Magenta