Mes chères lectrices et lecteurs,

 

Je voudrais vous emmener dans un voyage inhabituel pour ce mois de juillet 2022, un voyage énergétique, un voyage immobile et intérieur. Je vais vous parler de Verre libyque et de ses cousines. Des pierres extraordinaires, des trésors méconnus de notre planète terre - mais pas seulement. Ainsi, vous connaissez peut-être déjà la Moldavite, dont le prix a été assez récemment multiplié par 4, tout simplement à cause d’un tumulte sur les réseaux sociaux provoqué par quelques influenceurs. La Moldavite est donc devenue une star des pierres mystérieuses, très recherchée par les plus jeunes. Les propriétés énergétiques de la moldavite sont en effet intéressantes mais ne justifient vraiment pas son prix exorbitant. Les autres pierres dont je vais vous parler ne sont pas encore aussi connues, elles restent donc encore abordables avec des propriétés et des origines encore plus mystérieuses et fascinantes.

 

Le fait qu’une pierre qui nous relie à des plans multidimensionnels a eu un tel succès, au-delà du phénomène de mode, est en relation avec un besoin de s’ouvrir à une nouvelle vision du monde, un désir d’entrer en contact avec des parties plus subtiles de nous-même par le simple contact d’une pierre, est une belle découverte pour les jeunes (pour qui les réseaux sociaux n’ont plus de secrets), mais est tout aussi pertinent à tout âge.

 

Commençons par le verre libyque, une pierre que j’apprécie tout particulièrement et que je porte souvent en pendentif. Elle m’a accompagné dans de nombreuses méditations très lumineuses. Depuis plus de 20 ans.

 

Le verre libyque peut être défini comme un verre d’impact composé de 98% de silice, 2% d’alumine plus quelques traces d’oxyde de fer, de titane et de zirconium. Agé de 29 millions d’années, ce verre résulte de la fusion du sable par l’impact d’une météorite. La quasi-totalité des travaux réalisés sur ce verre conduisent à penser que le verre libyque est le résultat de la fusion d'une couche terrestre provoquée par l'impact d'un objet extra-terrestre : la structure et l'analyse des morceaux de verre permettent de conclure que nous sommes en présence d'une impactite* et non d'une tectite. La composition chimique de ce verre naturel ne se trouve nulle part ailleurs sur le globe. Il n'a pas de structure cristalline, et est donc similaire à l’obsidienne, tout en n’étant pas associé aux processus volcaniques. Sa chimie est unique et quelque peu inexpliquée et le verre libyque compte parmi les plus grands mystères scientifiques. Le sable du désert a été soumis à une température extrême qui l’a fait fondre et dont le verre libyque est le résultat. Ce matériau était déjà connu des anciens Égyptiens, et les archéologues ont exhumé des outils tranchants faits de « verre libyque » dont certains remonteraient à 200 000 ans. Un scarabée sculpté dans ce matériau orne le pectoral du pharaon Toutankhamon (voir photo). Ce verre, se trouve dans la "Grande Mer de Sable" du Désert Libyque où il est présent sur 6 500 km². Le professeur Théodore Monod (grand naturaliste-voyageur, et dernier grand explorateur du XXème siècle) du Muséum national d'Histoire naturelle est le premier scientifique français qui s'intéressa au verre libyque, il visita plusieurs fois ce vaste site et écrira plusieurs ouvrages sur ce désert.

Le verre libyque exerce une fascination étrange : certains peuvent passer à côté comme s’il était invisible alors que d’autres deviennent des passionnés aux comportements enflammés et ne peuvent plus s’en passer (pour méditer). C’est de la silice pure et sans structure cristalline qui confère une expansion sans limite, et permet à sa conscience d’aller dans la vacuité. Seules des traces d’oxyde de fer, de titane et de zirconium ont encore une résonnance avec l’avant du 3ème chakra en imprimant un mouvement vers l’avant et en mettant en action cet immobilité infinie de notre vision. Un autre point de résonnance est le 6ème chakra arrière, à savoir une fenêtre ouverte sur l’imagination et la vision intuitive, comme des émergences de mirages, la « fata Morgana » qui nous montre la nature illusoire des phénomènes. Le rayonnement du verre libyque au niveau du chakra magenta élève le regard de telle sorte qu’il nous est possible d’observer notre vie avec beaucoup de distance, à vol d’oiseau, pour en admirer les potentialités spatiales. Il y a enfin un dernier point de résonance vers la zone de couleur or à environ 80 cm au-dessus de la tête, d’où un nuage de paillettes dorées descend vers le 3ème chakra. Le verre libyque est un allié prodigieux pour vos méditations. Il pourra vous enseigner à distinguer l’élément « espace » et vous apprendra à vous en servir. Comment connecter l’intuition et l’action. Comment ressentir dans l’expérience énergétique et spirituelle la liberté naturelle et la manifester dans sa vie. L’expérience avec le verre libyque peut être appréciée par tous ceux qui ont déjà exploré ces domaines très subtils, mais il n’est pas déconseillé toutefois aux autres personnes car si ce n’est pas le moment, elles ne se sentiront pas attirées par cette pierre. En effet j’ai pu remarquer lors de mes ateliers que les participants qui n’étaient pas prêts ressentaient une appréhension devant cet espace sans limites et un sentiment de solitude qui décourageait leur travail avec le verre libyque. Cette même vacuité peut cependant constituer une expérience extrêmement enrichissante pour ceux qui cherchent à développer ou à stabiliser leur pratique spirituelle. Profiter du temps des vacances, que de son étymologie latine nous dit de « vacare » d’être inoccupés mais aussi vacuitas : espace vide ; absence de quelque chose, d'où : vacuité. Il est donc le bon moment cette été pour trouver cet espace vide en nous, ne pas le remplir mais le laisser nous remplir.

 

Je voudrais vous présenter deux autres pierres, cousines du Verre libyque, deux étranges pierres qui ont fait leur apparition depuis quelques années seulement. Pour le moment, elles sont classées comme des pseudo-tectites. Il s’agit de la saffordite , appelée aussi « chintamani stone » et la agni manitite.

 

La saffordite est une pierre rare de verre naturel de couleur beige/lavande translucide que l'on ne trouve qu'à un seul endroit sur Terre à Safford en Arizona. Souvent appelées pseudo tektites Saffordite ou parfois appelées chintamani stone, elles font partie de la famille des roches de verre naturel comme l'obsidienne ou la moldavite. L'origine des saffordite est mystérieuse. Pour l'instant la source géologique d'origine des Saffordites n'a pas encore été trouvée. Elles peuvent avoir été déplacées par l'eau sur de nombreux kilomètres au cours des âges, alors qu’elles ont peut-être été formées ailleurs soit en tant qu’impact de météorites soit par des projections très anciennes d’explosions volcaniques.

 

Son énergie est très puissante malgré sa petite taille. Elle apporte un grand élan à la partie postérieure de notre 6e chakra, ce qui nous accompagne pour nous connecter à nos dons de claire vision et au développement de l'intuition. On peut méditer avec une saffordite pour en apprécier les effets ou se faire accompagner dans la nuit pour développer la capacité de rêve lucide. Attention c'est une pierre puissante ! Il est nécessaire d'être bien enraciné avant son utilisation ou alors je vous conseille de l’utiliser avec une shungite ou une tourmaline noire. Son effet puissant est conseillé surtout à ceux qui veulent entreprendre un chemin subtil sur l'intuition, les rêves et la claire vision. Si vous n'êtes pas suffisamment équilibré énergétiquement et stable (ancrage) émotionnellement, cette pierre peut être déroutante (il en va de même pour la Agni manitite .

 

Son autre appellation de Chintamani stone vient de la mythique pierre Cintāmaṇi de la tradition hindoue ou bouddhiste tibétaine. Elle serait la pierre qui exauce tous les vœux, du sanskrit चिन्ता / cintā (« mental ») et मणि / maṇi (« joyau »), en bref joyau de l’esprit , qui n’est rien d’autre que notre propre esprit éveillé. Inutile donc de courir en quête de pierres miraculeuses, il suffit de chercher (et de trouver) le joyau se nichant dans notre propre esprit. Tous ceux qui se précipitent sans cesse à l’extérieur pour trouver des magies et des miracles s’exposent au déséquilibre et au mensonge. Elles préfèrent invoquer et accorder (souvent bien trop naïvement) leur confiance à des personnes ou des instances extérieures en quête de salut et se retrouvent très fréquemment coincées au mieux dans des illusions et au pire dans des enfermements limitants et parfois obscurs. La seule voie est la connaissance de soi, un chemin parfois semé d’embûches et souvent laborieux et parfois décourageant, mais c’est le seul qui vaille.

 

Utiliser les pierres n’est pas de la magie mais une expérience énergétique et méditer avec les pierres que je vous propose pour ce mois de juillet n’a pas pour objectif de voyager hors de soi mais consiste à découvrir et à dépasser les limitations que notre mental a mis en place. Découvrir d’autres dimensions de notre propre conscience est le but du voyage et il ne s’agit surtout pas de chercher des « pouvoirs » extraordinaires. Les capacités extrasensorielles augmentées peuvent être un fruit du chemin, de la compréhension de notre propre nature illimitée. Elles ne sont surtout pas un but à atteindre. Faites attention à vous et utilisez ces pierres avec discernement, car j’ai vu des dizaines de personnes fascinées par l’envie de réaliser une illusion de pouvoir finir malades physiquement et psychiquement (burn-out, avc, décompensation, dépression nerveuse, possession par des entités noires).

 

Encore quelques mots pour parler de la Agni Mani ou Agni manitite, une autre pseudo tectite en provenance d’Indonésie, assez rare et dont la principale qualité est sa transparence. Une tectite est une pierre, souvent un verre naturel, née de l'impact d'une météorite ou d'une projection volcanique très ancienne. L'agni manitite (de son nom joyau du feu sacré) est particulièrement puissante. Elle est parfois aussi appelé chintamani stone tout comme la saffordite, mais son effet est légèrement différent. La saffordite ouvre tout particulièrement les dons d'intuition, alors que l'agni manitite relie aussi ses capacités extrasensorielles à une expérience plus concrète. Méditer avec l’une de ces deux pierres peut vous aider à retrouver vos capacités intuitives et visionnaires oubliées, ouvrir des espaces encore inconnus de votre esprit et laisser vos visions intérieures apparaitre et devenir une partie de votre vie, comme par exemple les rêves nocturnes ou les rêves lucides. Rappelez-vous que ce sont des pierres qui travaillent principalement dans le haut de votre corps énergétique. Donc si vous manquez un peu de densité ou d’ancrage il est nécessaire de les associer avec de la shungite ou une obsidienne acajou (qui est aussi un verre naturel) ou également avec une tourmaline noire ou une tectite noire (un autre verre naturel) pour vous aligner énergétiquement sans risque de dispersion.

J’espère vous avoir donné envie de voyager avec le verre libyque, la saffordite et l’agni manitite. Profitez bien de vos vacances intérieures et extérieures cet été !

Je vous invite à suivre un nouveau podcast qui va sortir le 15 juillet , je serait interviewé par Raphaële Kranjecevic sur sa nouvelle chaine les mondes subtils , Regina Lithothérapeute, le pouvoir des pierres https://shows.acast.com/les-mondes-subtils/episodes/regina-lithotherapeute-le-pouvoir-des-pierres

 

Paris 3 juillet 2022, Regina Martino

 

* Les impactites sont des roches terrestres modifiées par compression, échauffement et agglomération des retombées de poussières et de fragments lors d’un impact de météorite, et les tectites sont des roches "créées" par vitrification (fonte complète) qui sont projetées loin du lieu d'impact de la météorite comme des "éclaboussures" en prenant toute une variété de formes lorsqu'elles refroidissent et retombent sur terre.

Centre Rayon Magenta

disponible

en boutique et sur notre site 

http://www.bols-de-cristal.paris

LE site pour comprendre l'utilisation des bols de cristal et des diapason

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© association Rayon Magenta